Henry Funéraire pompes funèbres à Epinal et Dompaire

Service de transport funéraire

Henry Funéraires entreprise de pompes funèbres à Epinal et Dompaire est équipée de véhicules funéraires habilités pour répondre à tout moment aux transports avant et après mise en bière.

Nous assurons le transport en France mais aussi à l’étranger.


Fermer cette fenêtre  

Quelle est la différence entre le don d'organes et le don du corps à la science ?

Le don du corps

Donner son corps à la science revient à léguer son corps à la faculté de médecine pour que les étudiants apprennent l’anatomie. Le corps n’est pas rendu à la famille et la déclaration de don, écrite en entier à la main, est faite par le donateur sur papier libre de son vivant. Cette déclaration doit être datée et signée de sa main, et adressée par courrier à l’Ecole de Chirurgie à l’adresse suivante :

FACULTE DE MEDECINE
Laboratoire d’anatomie
Route de Maron
54500 VANDOEUVRE LES NANCY
03 83 44 60 85

Procédure pour léguer son corps :

S’adresser à la faculté de médecine auprès de celle dont dépend le domicile

Régler les frais demandés

Réception par la poste d’une carte de donateur, une fiche de renseignement à retourner, un justificatif de règlement

La carte de donateur doit être conservée sur soi, le corps sera transféré que sur présentation de l’original de cette carte

Pour annuler ce don, dans l’éventualité d’un changement d’avis : il suffit de détruire cette carte de donateur

Les dons du corps de personnes mineurs ou sous tutelle ne sont pas acceptés

Don d’organe

Le don d’organe et de tissus permet quant à lui de greffer des malades. Le remplacement du ou des organes défaillants du malade par un organe sain du donneur peut permettre de sauver la vie du malade (ex greffe du cœur) ou d’améliorer considérablement sa qualité de vie ( ex greffe du rein).

Le don d’organe et de tissus est gratuit et le corps est rendu à la famille une fois le prélèvement effectué en bloc opératoire.

Source https://www.dondorganes.fr


Fermer cette fenêtre  

Inhumation ou crémation ?

Inhumation ou crémation, c’est un choix dont il est important de parler de son vivant, afin de faire respecter ses dernières volontés. À défaut de volontés laissées par le défunt, c'est à la famille de choisir entre l’inhumation ou la crémation. Cette décision qui n’est pas anodine est difficile à prendre.
Que l’on opte pour l’inhumation ou la crémation, il est important de bien connaître ces deux rites funéraires pour faire le meilleur choix possible.

L’inhumation

Inhumer (ou enterrer) un défunt est le fait de placer son corps en terre et de réaliser une sépulture dédiée à sa mémoire. L’inhumation a lieu le plus souvent dans un cimetière, celui de la commune où le défunt résidait, celui de celle où il est décédé ou celui de celle où est situé le caveau familial.
Elle peut se faire dans un caveau (cuve béton) ou directement en terre.

La crémation

Cette pratique funéraire, vise à réduire en cendres le corps d’un être humain dans un crématorium.
Les cendres sont mises dans leur intégralité dans une urne et doivent être conservées ou dispersées dans des emplacements dédiés.

Après la crémation, les proches peuvent choisir de déposer l’urne cinéraire recueillant les cendres :

  • dans un columbarium, pouvant accueillir une à plusieurs urnes.
  • dans une cavurne (petit caveau) avec monument cinéraire.
  • sur ou dans une concession de famille.
  • dans le jardin du souvenir (espace collectif aménagé à cet effet dans le cimetière).
  • dispersion dans la nature (sauf voies publiques et fluviales).
  • dispersion dans la mer.

Les cendres ne peuvent pas être gardées au domicile.
Le crématorium peut les conserver pendant une période ne pouvant excéder un an.


Fermer cette fenêtre  

Qu'est-ce qu'une concession funéraire ?

Une concession funéraire est un emplacement dans un cimetière dont vous achetez l'usage (mais non le terrain). L'acte de concession précise qui en sont les bénéficiaires, ainsi que la durée.

En savoir plus https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31001


Fermer cette fenêtre  

Le deuil et les enfants

Un enfant, quel que soit son âge, même tout-petit n’a pas à être écarté du sujet[4] et du vécu de la mort de l’autre, au même titre que tout membre de la famille. En effet, être mis à l’écart de ce qu’il se passe et de la communauté des adultes peut engendrer un grand sentiment de solitude pour un enfant. Il peut ainsi se sentir exclu, rejeté ou abandonné par les adultes qui se réunissent entre eux pour les rituels du deuil, pour parler du défunt, lui rendre hommage et s’apporter du soutien.

Les mensonges, les non-dits ou les secrets peuvent provoquer des souffrances supplémentaires à celles engendrées par la vérité, que tôt ou tard les enfants finiront par connaître : « quand l’enfant découvre qu’on lui a menti, il perd durablement toute confiance en l’autre et se sent seul et abandonné »
En cas de mort annoncée, il est essentiel non pas d’imposer, mais de proposer à l’enfant de voir son proche et de lui dire au revoir.
Après un décès, on peut également lui proposer de voir le corps, s’il est présentable et si l’enfant le souhaite, en lui expliquant ce qu’il va voir. L’important est que l’enfant puisse être associé et participer aux rituels à sa manière, par exemple en déposant un dessin, un objet, en lisant un poème, etc.

Tous les auteurs s’accordent à dire qu’il est important de « mettre des mots » le plus tôt possible sur ce qu’il se passe, des mots « simples, justes et vrais »[6] et notamment d’utiliser le mot mort. L’enfant est sensible à l’attention qu’on lui prête et à l’authenticité des réponses données.

Rassurer et répondre aux questions des enfants, même si elles peuvent être parfois embarrassantes pour les adultes : questions sur le devenir du corps, ou sur l’existence d’une vie après la mort par exemple.
Là encore utiliser des mots simples et sincères, en fonction de ce que l’on pense, quitte à faire des hypothèses. On peut aussi dire que l’on ne sait pas et aider l’enfant à trouver des réponses en se montrant disponible et ouvert à toutes les questions, même les plus incongrues.

Accompagner l’enfant/l’adolescent, c’est prendre en compte ses différents moyens d’expression : le dessin, le jeu, les actes et comportements, etc. C’est respecter ses silences comme son envie d’en savoir plus, son désir de grandir plus vite comme ses régressions passagères.

Finalement, vouloir préserver un enfant en deuil, prendre soin de lui, ce n’est pas le mettre à l’écart, lui cacher la vérité. C’est être à ses côtés pour lui apporter du soutien et l’accompagner dans son cheminement de vie.
Tout au long de ce cheminement, il paraît aussi important de faire confiance aux ressources de l’enfant et à ses capacités d’adaptation.

Source http://www.spfv.fr/actualites/accompagner-enfant-deuil-quelques


Fermer cette fenêtre  

Le saviez-vous ?

Urne biodégradable ou compostable, cercueil en carton pour la crémation, arbre de mémoire : Les nouvelles tendances.

L’organisation des obsèques devient écolo, divers produits peuvent être proposés.

Les cercueils et urnes biodégradables ou compostables
Des cercueils en carton

Depuis quelques temps vous pouvez trouver sur le marché des alternatives écologiques à l’utilisation du bois : .le carton, la laine, l’osier, le bambou, voire même papier mâché font partie des matières proposées pour les cercueils ou urnes. Pour la crémation, le cercueil en carton s’avère, moins polluant et moins énergivore que le bois. Il met seulement 45 minutes pour se consumer contre 2 heures pour le bois.

Des cercueils et urnes biodégradables ou compostables

Certaines urnes ou cercueils sont biodégradables (carton à base de papier recyclé et sans colle polluante) ou compostables afin qu’ils se décomposent naturellement lors de leur mise en terre sans émettre de pollution à travers les sols. Lors d’une inhumation, ce type de cercueil (ou urnes) cartonné se biodégrade plus rapidement que le bois : un an en moyenne contre plusieurs années pour le bois.

Des urnes deviennent arbres

Certaines urnes funéraires (appelées également urnes cinéraires), ont la particularité d’être composés de matière écologique et de permettre de placer, après la crémation, les cendres du défunt qui avec de la terre se transformeront en un arbre.

Attention, il existe certaines contraintes pour le cercueil en carton (gabarit du défunt, crémation…
renseignez-vous auprès de nos services).


Fermer cette fenêtre  

Henry funéraire pompes funèbres dans le canton d'Epinal Dompaire Golbey, Mirecourt Les Ableuvenettes - Ahéville - Bainville aux Saules - Bazegney - Begnécourt - Bettegney Saint Brice - Bocquegney - Bouxières aux Bois - Bouzemont-Circourt-Damas et Bettegney - Derbamont-Gelvécourt et Adompt - Gorhey-Gugney aux aulx - Hagécourt - Harol - Hennecourt - Jorxey-Légéville et Bonfays - Madegney - Madonne et Lamerey - Maroncourt - Racécourt - Regney - Saint Vallier - Vaubexy - Velotte et Tatignécourt - Ville sur Illon-Epinal-Dogneville-Sanchey-Uxegney-Darnieulles-Chaumousez-Girancourt